Le Moussaillon devenu Capitaine

L’aventure a commencé  pour Jacques Papin le 27 décembre 1991 en créant l’entreprise «  d’Etudes pour le Chauffage Individuel Centralisé  ». Sa société a ensuite étendu son champ d’action à toutes les prestations d’Etudes, de Conseil, d’Ingénierie Climatiques et s’est simplifiée en ECIC.

Rapidement, Jacques a su renforcer l’équipage en distillant sa passion, son pragmatisme, son dynamisme, sa vision et son sens de l’innovation dans le domaine de la performance énergétique qui était à l’époque en pleine mutation.

Sa finesse intellectuelle, sa culture générale, ses compétences techniques étaient appréciées par l’ensemble de ses collaborateurs. Jacques a  mené sa barque en inculquant : générosité, attention à l’autre, esprit d’équipe, optimisme indestructible, énergie communicative, curiosité maladive.

Au-delà de l’équipage, les clients aussi y ont été sensibles. Ce qui explique la récurrence des contrats d’ECIC, dont certains ont plus de 20 ans. Autant de qualités qui ont fait du pilotin un commandant reconnu par toute la profession.

Article du magazine CFP – Octobre 2006

Sa vie n’a pas manqué d’orages et de tempêtes. Nous l’avons accompagné dernièrement dans la plus rude, et nous continuerons à répondre présents à ses côtés dans les coups de vent.

Nous le remercions d’être un homme comme Antoine de Saint-Exupéry le définissait si bien : « Etre un homme, c’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde. »

« La retraite est le port où il faut se réfugier après les orages de la vie » disait Voltaire.

Désormais, Jacques a mérité de flotter dans des eaux moins tumultueuses après son enrichissant voyage au cœur des enjeux énergétiques et environnementaux. Il a amarré sa caravelle dans sa nouvelle terre d’accueil, la Bretagne, et nous lui souhaitons bon vent !

Kenavo Jacques !

Discours d’Alexandre Sevenet, président du Groupe NEPSEN

Jacques Papin et Alexandre Sevenet – Juin 2017

Join the discussion One Comment

  • COURAT PASCAL dit :

    Une sacré page se tourne, effectivement ! Je vous prie de transmettre toute mon amitié à Jacques avec qui nous avons passé d’excellent moment au sein des associations dont nous faisions partie. Et que sa curiosité sans limite n’en trouve toujours pas… Amicalement. Pascal Courat

Leave a Reply