Intervention d’ECIC au Colloque Natureparif: Quelle Nature en Ville ?

ECIC intervient au colloque « Quelle Nature en Ville ? » organisé par Natureparif qui se tient du 4 au 7 juin à la Halle Pajol à Paris.

« Le 5ème colloque organisé par Natureparif avec l’IFORE, en partenariat avec le réseau Urban Climate Change Research Network (UCCRN) et la Society for Urban Ecology (SURE) a pour objectif principal de partager les connaissances, enjeux et pratiques dans les grandes métropoles mondiales et d’en discuter la réussite.

Les conclusions qui seront tirées de ce colloque alimenteront un dialogue prospectif des acteurs impliqués, qui sera animé par l’IFORE avec Natureparif en novembre 2014 à Paris. »

Atouts de l'arbre

Nous interviendrons dans l’atelier n°3 dédié aux espaces verts urbains et présenterons notre expérience et expertise sur le rôle de l’arbre en ville dans un contexte de changement climatique.

L’arbre est en effet un formidable atout naturel pour lutter contre les ilots de chaleurs urbains puisqu’il permet grâce à son mécanisme d’évapotranspiration de climatiser les villes. Mais ses atouts ne se limitent pas seulement à son rôle de climatiseur naturel, il apporte de l’ombre, stocke le carbone, favorise la biodiversité, purifie l’air, aide à gérer les eaux pluviales, et apporte confort et bien être aux citadins.

« Les études scientifiques viennent le confirmer : la végétation urbaine rafraichît l’air ambiant et aide à lutter contre l’effet d’îlot de chaleur. La bonne santé des sols favorise le cycle de l’eau et facilite le stockage du carbone. Le maintien et la restauration des espèces, de leurs habitats et de leurs interactions sont aussi un moyen de se prévenir intelligemment des espèces invasives. En conséquent, de plus en plus de villes ont choisi d’agir plutôt que de subir, en misant sur un retour de la biodiversité urbaine pour renforcer leur capacité d’adaptation à long terme.

 Mais une question demeure : de quelle nature parlons-nous ? Laquelle voulons-nous ? Quelle cohérence scientifique dans les choix ? Pour les chercheurs, la ville est un formidable terrain d’expérimentation pour y répondre et mettre en œuvre des « mesures sans regrets ». Elles exigent une vision globale et pluridisciplinaire des enjeux, au-delà des approches paysagères traditionnelles. En somme, comment substituer l’infrastructure grise (stations d’épuration, berges et bâtiments minéraux) par l’infrastructure verte (zones de lagunage, berges végétalisées, bâtiments favorables à la biodiversité etc.) pour améliorer la santé et le bien-être des citadins ? »

 Natureparif est l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Ile de France

Plus d’information sur le site : http://colloque2014.natureparif.fr/

Leave a Reply