Modernisation des réseaux de chauffage urbain et de comptage d’énergie dans les grands ensembles

Les grands ensemble urbains des années 60 possèdent souvent des performances thermiques assez faibles pour lesquels les marges de manœuvre sont assez importantes :

  • amélioration de l’enveloppe thermique
  • modernisation des installations thermiques
  • optimisations tarifaires et contractuelles
  • garantie de résultat

Mais avant de pouvoir engager des travaux d’amélioration énergétique, il faut encore pouvoir connaître les consommations énergétiques réelles des bâtiments.

Et ça n’est pas toujours évident, pour des bâtiments pour lesquels les réseaux ont été mutualisés sans mise en place de comptage d’énergie d’Eau Chaude Sanitaire et d’Eau Froide.

Il s’agit alors dans un premier temps de démeller le mic mac des différents réseaux puis de remettre les choses à plat.

Une Association des Syndicats Libres (ASL) regroupe les syndicats de copropriétés au sein de quartiers ou d’ensemble urbains pour gérer des parties communes (chauffage, réseaux, dalles, espaces verts, etc).

Une ASL d’Argenteuil (Val d’Oise) a sollicité ECIC pour une mission de ce type sur près de 800 logements sur 6 co propriétés

sous station chauffage urbain

Le comptage d’énergie est une problématique  plus impactante qu’il n’y paraît.

En effet, sans affectation précise des consommations entre bâtiments, l’ASL a alors de grandes difficultés de gestion due à la répartition des charges délicates entre les différentes copropriétés raccordées au même réseau. Il peut même peser un risque financier en cas de défaillance d’une copropriété car les charges n’étant pas individualisées, les autres copropriétés se retrouvent alors à devoir combler la défaillance éventuelle d’une autre copropriété.

Enfin, cela engendre des difficultés pour prendre des décisions d’investissement car les consommations n’étaient pas individualisées par bâtiment, les temps de retour sont difficiles à calculer.

Il a donc fallu établir les plan des réseaux à l’échelle du quartier, noyés dans les bâtiments, parkings souterrains, dalles, caves et jardins (plans inexistants) puis définir un organigramme de comptage.

Une fois les réseaux d’Eau Froide, Eau Chaude, Chauffage, bien identifiés, leurs niveaux de performances du évalués, une stratégie de comptage a été mise en œuvre.

Il s’est agit de doter chaque immeuble d’une sous station indépendante raccordée au chauffage urbain, ces sous stations assurent le chauffage et la production d’ECS. Chaque Copropriété est maintenant autonome dans la gestion de ces consommations d’énergie et dans l’évolution des contrats de maintenance.

Leave a Reply